Alive Inside: Alzheimer et Musique

Forme la plus fréquente de démence chez l’être humain, décrite en 1906 par un médecin allemand, la maladie d’Alzheimer entraîne la perte progressive et irréversible des fonctions mentales, notamment de la mémoire. Et si la musique pouvait aider ces personnes à se souvenir ? Et si la musique pouvait raviver leur mémoire ? Tel est le thème du documentaire Alive Inside, de Michael Rossato-Bennett.
 
Trois ans de tournage, à suivre le périple de Dan Cohen, travailleur social et qui tente de convaincre les maisons de repos des bienfaits de la musique afin de venir en aide aux personnes atteinte de la maladie d’Alzheimer.
Trois ans de tournage réuni dans un captivant documentaire au sein duquel des personnes, comme Henry, qui souffre depuis plus de 10 ans d’Alzheimer reprend vit au son d’une musique qu’il écoutait dans sa jeunesse. Qu’il est émouvant de voir le visage d’Henry s’éclairer au fils des notes, et de le voir sortir de son mutisme afin de partager ses souvenirs. Qu’il croyait à jamais perdu.
 

 
La musique, un outils thérapeutique ? De nos jours, des hôpitaux utilisent les bienfaits de la musicothérapie que l'OMS définie comme: « une des composantes de l'art-thérapie qui consiste à utiliser la musique comme outil thérapeutique, pour rétablir, maintenir ou améliorer la santé mentale, physique et émotionnelle d'une personne. » Plus encore, une étude intitulée « Effets de la musicothérapie sur la douleur et l’anxiété des patients atteints de cancer hospitalisés et/ou suivis en service d’oncologie », dispose que: « La musicothérapie réceptive permet des réductions significatives de la douleur pendant la séance (−58,3 %) et jusqu’à 30 minutes après (−59,7 %). Une réduction de l’anxiété a été observée pendant la séance (−74,3 %) et jusqu’à 30 minutes après (−72,6 %). » 
 
 

Mercredi 19 août 2015
Catégorie: Articles

Institut Ressources SPRL à finalité sociale © 2016