Apprendre à apprendre selon Erika Andersen

Dans un article au sein de la revue Harvard Business Review, Erika Andersen, écrivaine et consultante en management, aborde la thématique de l’apprentissage - "apprendre à apprendre". Comment acquérir au mieux de nouvelles compétences ? Quel savoir-être manifester ? Et à propos de l'apprentissage, Erika identifie quatre attributs que chacun d’entre-nous peut développer: l’aspiration, la conscience de soi, la curiosité et la vulnérabilité. Quatre attributs qu’il est possible de booster, de cultiver, d'accroître.

La capacité à apprendre plus vite que vos concurrents peut être le seul avantage compétitif durable, selon Arie de Geus, expert en théorie des organisations.

Il ne s’agit pas, ici, "d’apprentissage détendu dans un fauteuil ni même d’apprentissage structuré en salle de classe", explique Erika Andersen (Se gérer soi-même: apprendre à apprendre, Harvard Business Review, février-mars 2018), et de rajouter: "Je parle de résister aux a priori négatifs sur le fait d’expérimenter de nouvelles choses, de scruter l’horizon à la recherche d’opportunités de développement et de vous démener pour acquérir des aptitudes radicalement différentes."

 

Erika et son équipe, après avoir étudié les personnes qui s’adonnent à ce genre d’apprentissage, ont identifié quatre attributs: l’aspiration, la conscience de soi, la curiosité et la vulnérabilité. "Ces personnes veulent vraiment comprendre et maîtriser de nouvelles compétences, ils s’analysent de façon très lucide, ils pensent et posent constamment de bonnes questions, et ils tolèrent leurs propres erreurs à mesure qu’ils apprennent."

L’aspiration. "Lorsque nous sommes confrontés à un nouvel apprentissage, c’est souvent notre premier obstacle: nous nous concentrons sur les points négatifs et renforçons inconsciemment notre manque d’aspiration. Lorsque nous avons vraiment envie d’apprendre quelque chose, nous nous concentrons sur les points positifs - ce que nous gagnerons à apprendre cela - et imaginons un futur heureux dans lequel nous récoltons les fruits de ces efforts." Dès lors, faites passer votre attention des défis aux bénéfices afin d’augmenter votre aspiration.

La conscience de soi. Et ce "besoin de solliciter des feed-back et d’accepter la façon dont" nous sommes vus par les autres. Et "lorsqu’il s’agit du besoin d’apprendre, nos estimations de nous-mêmes - ce que nous savons et ne savons pas, les compétences que nous avons et que nous n’avons pas - peuvent quand même être lamentablement imprécises." Faites attention "à la façon dont vous vous parlez à vous-même et ensuite remettez en question la validité de ce monologue." Remettez en cause vos suppositions. Questionnez-vous.

 

Curiosité. "La curiosité est ce qui nous fait essayer quelque chose jusqu’à ce que nous le comprenions." La chercheuse Carol Sansone "a découvert que les gens peuvent renforcer leur volonté de s’attaquer à des tâches nécessaires en pensant à la façon dont ils pourraient faire le travail différemment afin de le rendre plus intéressant." Osez poser et répondre à des questions curieuses: "Pourquoi les autres sont-ils si heureux à la perspective de faire cela ? Comment cela pourrait-il rendre mon travail plus facile ?"

Vulnérabilité. "Une fois que l’on devient bon ou même excellent dans quelque chose, on veut rarement redevenir mauvais dans d’autres choses." S'autoriser à devenir vulnérable pour accepter un état de débutant."Lorsqu’on essaie quelque chose de nouveau et que cela ne nous réussit pas, on se met à penser des choses horribles: je déteste cela, je suis un idiot. (...) L’état d’esprit idéal pour un débutant est à la fois vulnérable et équilibré: pour commencer, je vais être mauvais à ça parce que je ne l’ai jamais fait avant. Et je sais que je peux apprendre à le faire au fil du temps." Selon les chercheurs Wood et Bandura, "lorsque les gens sont encouragés à attendre des erreurs des erreurs et à apprendre d’elles tôt dans le processus d’acquisition de nouvelles compétences, il en résulte un intérêt renforcé, de la persévérance et une meilleure performance."

Afin d’en savoir plus sur ces quatre attributs (et aussi sur les techniques pour les accentuer) n'hésitez pas à lire l’article "Apprendre à apprendre", de Erika Andersen, paru dans la revue Harvard Business Review de février-mars 2018.

Vendredi 30 mars 2018
Catégorie: Articles

Institut Ressources SPRL à finalité sociale © 2016