Pour prendre une décision: faire taire la raison et interroger l'inconscient

Lorsque nous sommes submergés de données, d’arguments et d’informations, comment décider de manière pertinente, et efficace ? Quelle méthode adopter ? Et si la décision exigeait un saut au-delà des arguments rationnels ? Et si la décision ne reposait pas exclusivement sur un savoir ? Et si la décision n‘était pas qu’un processus analytique ? Faites taire votre raison, votre conscient, et fiez-vous à votre inconscient, votre intuition, telle est la méthode de prise de décision intuitive que vous proposent Ap Dijskterhuis, Zeger van Olden et Gerd Gigerenzer.

 

Décider est une science - la collecte d’informations, l'empilement de données. Décider est un art - à un moment donné, sauter dans l’inconnu, dans l’incertain. Décider, c’est donc cette capacité à se faire confiance et à trancher avec toutes les données que l’on a à disposition, à l’instant T.

Le présuposé. Face à une pléthorique collecte d’informations, peser le pour et le contre, recenser les avantages et les inconvénients, etc. peut s'avérer une tâche quasi impossible. Et parce que notre inconscient est plus habile à analyser des masses d’informations, le psychologue Gerd Gigerenzer recommande une technique qui, de prime abord, peut sembler ridicule, et hasardeuse: pile ou face ?

  • Formulez la décision que vous souhaitez prendre
  •  Formulez les deux options qui sous tendent cette décision
  • Tirez votre décision à pile ou face.

Pendant que la pièce tournoie dans les airs, vous ressentirez probablement une préférence pour l’une ou l’autre option. Si c'est le cas, le résultat affiché par la pièce n’a plus d’importance,” expliquent Mikael Krogerus et Roman Tschappeler dans leur ouvrage “Le livre des décisions”, avant de renchérir: “Dans ce processus, il s’agit de neutraliser les estimations hasardeuses de la raison pour établir un contact direct avec des envies et des expériences plus profondes.

Un témoignage: "Pile ou face, ce n'est pas le résultat qui compte. C'est quand tu lis le résultat, tu analyses tout de suite ce que tu ressens."

Une autre manière de faire taire le conscient - de Ap Dijskterhuis, Zeger van Olden

Sources:

Lundi 19 novembre 2018
Catégorie: Articles

Institut Ressources SPRL à finalité sociale © 2016