GUIDE: COMMENT RÉALISER UNE PRÉSENTATION DEVANT UN PUBLIC

Chris Anderson, administrateur des conférences TED, revient sur son expérience de 30 ans à coacher des orateurs. “Préparez-vous à faire une présentation qui tue”, est le titre de son article publié dans la revue Harvard Business Review, et dans lequel il décortique le savoir-faire et le savoir-être des grands orateurs qu’il a côtoyé. Comment font-ils ? Et s’il suffisant “tout simplement d’être Soi”, comme le déclare Christian Guérin, qui anime la formation “Se montrer, être vu et s’exprimer en public”, pour Ressources, du 15 au 17 avril 2016.

“ Il y presque deux ans, au cours d’un voyage à Nairobi, j’ai rencontré (...) un garçon masai âgé de 12 ans, Richard Turere, qui nous a raconté une histoire fascinante,” raconte Chris Anderson, administrateur des conférences TED, avant de renchérir: “ Sa famille élève du bétail à la lisière d’un des grands parcs internationaux du pays. L’un des plus gros challenges est la protection des animaux contre les lions, tout particulièrement la nuit. Richard avait remarqué que l’installation de lampes dans les champs ne dissuadait pas” les attaques des lions. Toufefois, si une personne parcourait la zone avec une lampe torche, “ les fauves demeuraient à l’écart.” C’est alors que Richard en autodidacte, bricola un dispositif de lampes” montées en série, qui s’allumaient et s'éteignaient à tour de rôle - en utilisant des panneaux solaires, une batterie automobile et un boîtier de clignotants de moto.” Dés qu’il installa ce dispositif, qui créaient une sensation de mouvement, les attaques de lions stoppèrent. Et d’autres villages installèrent des “lampes antilions”.

"Une histoire remarquable", dispose Anderson, parfaite pour une conférence TED. Toutefois, Richard ne parlait pas vraiment anglais, avait du mal a décrire son installation, déversait ses “phrases de façon peu cohérente”, était timide. 

C’est alors que Chris Anderson et son équipe se sont mis à encadrer Richard. Afin de “structurer son histoire, par où commencer, comment présenter la chaînes des événements de façon succincte et logique.” Et lorsque Richard raconta son histoire lors d’une conférence TED à Long Beach, il fut acclamé.

Et à Chris Anderson d’expliquer que depuis 30 ans, lui et son équipe se “sont efforcés de développer un processus d’assistance destinés aux présentateurs inexpérimentés, pour les aider à cadrer leur discours, à s'entraîner et à donner une conférence que le public prenne plaisir à entendre.” Un travail évolutif:” nous ne cessons d’ajuster notre approche, car l’art de parler en public ne cesse d’évoluer”, avant d’ajouter: “en quelques heures, il est possible de faire passer le fond, la forme et la façon de prononcer un discours du confus au captivant.

Structurez bien votre discours. Avoir quelque chose à dire, et ne pas trop en dire. Le conseil est de structurer le discours comme un voyage, et de bien cadrer, déterminer les points de départ et d’arrivée. Un voyage parsemé d’exemples: “ il faut donner chair à votre propos à l’aide d’exemples éclairants”. “Souvent”, explique Anderson, “les meilleures conférences ont une structure narrative qui ressemble approximativement à celle d’un roman policier: l’orateur commence par présenter un problème, avant de décrire la recherche de la solution. Et il y a l’instant du: Bon sang, mais c’est bien sûr !”

Planifiez votre mode d’expression. Ne lisez pas, n’utilisez pas de télé-prompteur, car cela “accroît la distance entre vous et votre auditoire.” Ce lien intime entre l’orateur et son public. Aussi, attention au ton que vous employez: “ Ne vous forcez pas. Dispensez-vous des effets oratoires. Restez vous-même.”

Développez votre présence scénique. Le plus important, le contact visuel: balayez la foule de votre regard. “Regardez la foule dans les yeux et pensez à eux comme à des amis perdus de vue depuis un an auxquels vous donnez des nouvelles de votre travail.” En outre, être nerveux est normal, il faut l’accepter: “Reconnaître sa fébrilité peut aussi favoriser la relation avec la salle (...) à condition que l’émotion soit authentique.

Préparez vos outils multimédias. Et faites simple. Et faites court. Et ne lisez pas votre présentation powerpoint. Aussi, si votre discours ne nécessite pas de présentation: ne vous forcez pas. 

Les présentations montent en puissance ou s’écroulent en fonction de la qualité de l’idée, du récit et de la passion du présentateur," conclu Anderson avant de rajouter: “ N’essayez en aucun de suivre à la lettre tous les conseils que je viens de vous donner. Souvenez-vous en dans les grandes lignes, bien sûr. Mais appropriez-vous votre histoire. Vous savez ce qui vous distingue, vous et votre idée. Mettez en valeur vos atouts et construisez un discours vraiment authentique à vos yeux.”
Ce que ne contredira pas Christain Guérin, acteur, metteur en scène, formateur et Maitre-Praticien en PNL, et qui animé en avril la formation: “Se montrer, être vu et s’exprimer en public”. Comme le fit Christian: "Il existe quelque part, plus ou moins bien caché à l'intérieur de chacun de nous, un lieu de lumière, rayonnant, unique. Cependant, et c'est drôle, il suffit de braquer une lumière dessus pour que cet endroit, timidement, disparaisse. Rester lumineux sous le regard de l'autre : tout est là. Mon travail, inspiré de techniques théâtrales, propose par l’entraînement de s'apprivoiser suffisamment pour en tout temps, être soi tout simplement. " 

Vous défendez un projet, vous intervenez en réunion, vous posez des actes de ventes, vous faites des présentations en public, et vous souhaitez accroître votre aisance, votre discours, votre relation a votre public. 
“Se montrer, être vu et s’exprimer en public”, c’est un voyage de trois jours afin de vous apprivoiser, d’être tout simplement soi, et devant un public.Une formation pratique qui vous fera vivre des expériences de scène en toute sécurité. Cliquez-ici !

Vendredi 23 octobre 2015
Catégorie: Articles

Institut Ressources SPRL à finalité sociale © 2016