Isaac Lidsky: voir n'est pas croire, la vision n'est pas la réalité

L’unique chose qui puisse être pire que d’être aveugle est d’avoir la vue, mais pas de vision, Helen Keller

Lors d’une conférence TED - What reality are you creating for yourself ? - Isaac Lidsky revient sur cette leçon que la vie, par un concours de malencontreuses, et bienfaitrices circonstances, lui a apprise: "La réalité n’est pas ce que vous percevez, c’est quelque chose que votre esprit construit, échafaude."

"Je vais vous énumérer cinq choses sur moi", commence-t-il: "L'une d'elles est fausse. J'ai été diplômé en mathématiques à Harvard à 19 ans. Je dirige actuellement une société de construction à Orlando. J'ai joué dans une série télévisée. J'ai perdu la vue à cause d'une maladie génétique rare. J'ai travaillé en tant qu'auxiliaire juridique dans deux cours suprêmes américaines. Qu'est-ce qui est faux ?" La réponse, sans doute pas celle à laquelle vous pensez, se trouve dans la vidéo.

Et à Isaac de renchérir: "Que ressentez-vous lorsque vous voyez ? C'est immédiat et passif. Vous ouvrez les yeux et le monde est là. Voir, c'est croire. La vision, c'est la vérité. N'est-ce pas ? C'est ce que je pensais." (...) "Ce que nous voyons n'est pas une vérité universelle. Ce n'est pas une réalité objective. C'est un réalité virtuelle personnelle et unique, remarquablement mise en place par notre cerveau.

"Laissez-moi vous parler un peu de neuroscience. Votre cortex visuel utilise environ 30 % de votre cerveau, le toucher seulement 8 % et l'ouïe 2 à 3 %. Chaque seconde, vos yeux sont capables d'envoyer quelques deux milliards d'informations à votre cortex visuel. Le reste de votre corps ne peut en envoyer qu'un seul milliard. La vue représente un tiers de votre volume cérébral et utilise environ deux tiers des ressources de votre cerveau. Ce n'est pas surprenant que la vue soit une illusion si puissante. Malgré cela, elle reste une illusion."

Vous êtes le créateur de votre réalité. Et à Isaac de conclure: "Comment vivre avec les yeux grands ouverts ? Soyez attentif à chaque moment, chaque pensée, chaque détail. Sachez voir au delà de vos peurs. Reconnaissez vos fausses conjectures. Exploitez votre force intérieure. Faites taire votre critique interne. Réajustez vos idées sur la chance et le succès. Acceptez vos forces et faiblesses et comprenez la différence. Ouvrez vos cœurs à vos innombrables chances. Vos peurs, vos critiques, vos héros, vos méchants... sont vos excuses, vos prétextes, vos justifications, qui vous poussent à abandonner. Ce sont des mensonges perçus comme une réalité. Choisissez de voir au travers. Choisissez de les abandonner. Vous êtes le créateur de votre réalité. C'est là que vous pourrez vous émanciper."

Samedi 7 janvier 2017
Catégorie: Articles

Institut Ressources SPRL à finalité sociale © 2016