L'art de la joie, de Goliarda Sapienza: un livre débordant de passions

Par décennie, un livre (ou deux) vous touche: « Le Maitre des illusions, » de Donna Tartt ou « Histoire de mes assassins », de Tarun Tejpal. Il vous touche et il vous « emmène »: « L'Art de la joie, » est de ceux-là.

« Liberté, rébellion, joie : Goliarda Sapienza a vécu comme elle a écrit, en secouant la morale, »  écrit Marine Landrot, dons son article : « Goliarda Sapienza, la gloire posthume d'une écrivaine insoumise », et de renchir, dans un autre article « Trois raisons de (re)lire « L'art de la joie »: « Roman majeur de la littérature italienne, ce chef-d'œuvre vient d'être réédité aux éditions Le Tripode. Une occasion de se (re)plonger dans les aventures de l'héroïne Modesta, qui transgresse les règles afin de découvrir le plaisir spirituel et charnel. 1998 est l’année de naissance officielle de « L’Art de la Joie », roman majeur de la littérature italienne, fruit de l’imagination d’une femme de lettres, de théâtre et de cinéma, anarchiste et passionnée. Cette année-là, les éditions Stampa Alternative publient, en très peu d’exemplaires, le roman que Goliarda Sapienza porte depuis toujours. En réalité, ce chef-d’œuvre est né bien avant, dans la douleur de dix années d’écriture, entre 1967 et 1976. »
 

art
 
« Il était une fois une enfant, Modesta, née le 1er janvier 1900, dans un monde frustre et rapidement englouti. Non, L'Art de la joie résiste à toute présentation, » explique Luca Orsenigo, Corriere della sera, avant de rajouter : « Roman d'apprentissage, il foisonne d'une multitude de vies. Roman des sens et de la sensualité, il ressuscite les élans politiques qui ont crevé le XXe siècle. Ancré dans une Sicile à la fois sombre et solaire, il se tend vers l'horizon des mers et des grandes villes européennes... " Pourquoi faut-il lire ce livre ? Parce qu'il est un hymne à la joie. A la joie la plus simple qui soit, celle qui émane de la conscience et de l'acceptation sereine de sa propre existence et de celle des autres, personnes et choses, sans lesquelles le bonheur serait absolument impossible. Le XXe siècle, époque de tragédies horribles et d'esprits brillantissimes, se révèle sous un angle différent et les événements qui le caractérisent - guerres et révolutions, sciences et techniques, art et philosophie - portent les stigmates d'une seule femme, Modesta, qui assume les espoirs et la volonté de toutes les autres. »
 
Et vous, quel est votre livre, celui de cette dernière décennie ?
Lundi 1 juin 2015
Catégorie: Articles

Institut Ressources SPRL à finalité sociale © 2016