L'Homme, sa relation au travail et le management: la vision de Douglas McGregor

L'être humain aime-t-il, ou n'aime-t-il pas travailler ? Votre entreprise pense-t-elle que vous n'aimez pas, ou que vous aimez travailler ? En 1960, Douglas McGregor, professeur au Massachusetts Institute of Technology, publie “The Human Side of Enterprise” et distingue deux façons de diriger une entreprise: la théorie X et la théorie Y. Et dont chacune repose sur une série d’hypothèses différentes concernant la nature humaine.

La théorie X, extrait de l’ouvrage “Liberté & Cie”, de Isaac Getz et Brian M. Carney:

  • L’être humain moyen éprouve une aversion intrinsèque pour le travail et l’évitera s’il le peut
  • En raison de cette aversion caractéristiquement humaine pour le travail, il est indispensable de contraindre, contrôler, diriger ou menacer de sanctions la plupart des individus pour les convaincre d’accomplir l’effort nécessaire à la réalisation d’objectifs organisationnels.
  • L’être humain moyen préfère être dirigé et échapper aux responsabilités, il a relativement peu d’ambition et veut la sécurité avant tout.

La théorie Y, extrait de l’ouvrage “Liberté & Cie”, de Isaac Getz et Brian M. Carney:

  • L’exercice d’un effort physique et mental au travail est aussi naturel que le jeu ou le repos
  • Le contrôle extérieur et la menace de sanctions ne sont pas les seuls moyens d’obtenir un effort en vue d’objectifs organisationnels. L’individu se dirigera et se contrôlera lui-même au service d’objectifs qui recueillent son adhésion.
  • L’adhésion à des objectifs est directement liée aux gratifications associées à leur réalisation. La plus importante de ces gratifications, la satisfaction de l’ego et des besoins de réalisation personnelle, peut être le résultat direct de l’effort dirigé vers des objectifs organisationnels.
  • Dans des conditions adéquates, l’être humain moyen apprend non seulement à accepter les responsabilités, mais à les rechercher.
  • Loin d’être l’apanage de quelques-uns, la faculté d’imagination, d’ingéniosité et de créativité à un degré relativement élevé dans la solution de problèmes organisationnels est largement partagée au sein de la population.
  • Dans les conditions de vie du monde moderne industriel, le potentiel intellectuel de l’être humain moyen n’est que partiellement exploité.

Si vous mettez des barrières autour des gens, vous obtenez des moutons. Accordez-leur l’espace dont ils ont besoin, William L. McKnight

La théorie Y conduit à ce que l’on nomme l’entreprise libérée - ci-dessous une vidéo d'illustration. Les entreprises libérées sont celles qui ont libéré leurs salariés, leur esprit d’initiative, leur potentiel, leur créativité, celles qui ont suivi le conseil de William L. McKnight, dirigeant de la société américaine 3M dans les années 30 et qui a déclaré: “ Si vous mettez des barrières autour des gens, vous obtenez des moutons. Accordez-leur l’espace dont ils ont besoin.

Pour aller plus loin:

  • “Liberté & Cie”, Isaac Getz et Brian M. Carney, Flammarion
  • “The Human Side of Enterprise”, Douglas McGregor
Samedi 3 septembre 2016
Catégorie: Articles

Institut Ressources SPRL à finalité sociale © 2016