Réglement de compte à OK Corral: Homo sapiens, une nouvelle histoire de l'Homme

Dans le monde merveilleux de la science, c'est parfois règlement de compte à « O.K. Corral ». En PNL, en psychologie, on pourrait parler pour certains scientifiques (ou la plupart) à une tendance massive d’une identification à leur théorie. Une théorie est censée faire avancer la science plutôt qu'à la définir pour l’éternité.
 
Homo sapiens. Une nouvelle histoire de l'Homme, est un film documentaire réalisé par Thomas Johnson et qui présente une hypothèse très controversée sur l'origine et l'évolution de la bipédie humaine développée par la paléontologue française Anne Dambricourt-Malassé, comme le dispose Wikipédia.
À l'annonce de sa diffusion, une campagne de contestation a été menée par un chercheur du Muséum, « Guillaume Lecointre, lequel, dans une lettre ouverte, accuse la chaîne Arte et la maison de production de cacher la présence d'organisations américaines créationnistes. »
 
De leur côté, « les défenseurs de ce documentaire disent que les thèses scientifiques présentées n'ont jamais eu de liens avec le dessein intelligent (thèse d'une programmation intelligente) ni avec le créationnisme, arguant que les scientifiques observent des processus dits « non-darwiniens » qui ne font pas pour autant référence au Dessein Intelligent. »
 
Depuis, des paléontologues et des paléoanthropologues sont « intervenus dans ce débat, reconnaissent la qualité du travail d'Anne Dambricourt sur l'os sphénoïde, mais rejettent en bloc l'interprétation qu'elle tire de l'évolution de cet os pour conclure sur l'évolution humaine en général. » 
 

Homo sapiens une nouvelle histoire de l'Homme par samandari

Jeudi 23 avril 2015
Catégorie: Articles

Institut Ressources SPRL à finalité sociale © 2016