Vers la fin du débordement, et du surmenage, par Tony Crabbe

Psychologue du travail et chercheur, Tony Crabbe est l’auteur de "Plus jamais débordé(e) !". Un ouvrage qui se consacre au surmenage, et qui donne quelques clefs afin de nous aider à retrouver de la sérénité, et de l'efficacité dans notre quotidien - que ce soit dans la vie professionnelle, ou personnelle.

"Je souhaite recadrer notre vision du surmenage, je voudrais que cette situation devienne exceptionnelle, je veux mettre fin au surmenage en tant qu’état de fait," explique Tony Crabbe, avant de renchérir: "L’inverse d’être débordée, ce n’est pas d’être détendu, puisque même pendant notre temps libre, nous jonglons entre les impératifs de la vie familiale, les réseaux sociaux et la consommation de contenus numériques."
A ce propos, Tristan Harris, ingénieur informatique chez Google, a écrit un billet de blog sur la plateforme Médium: "Comment la technologie pirate l’esprit des gens". Une tribune pendant laquelle Tristan Harris explique que l’objectif des entreprises de la Silicon Valley - facebook, twitter et consort - est de nous manipuler afin que l’on passe de plus en plus de temps sur leurs interfaces. D’où la création, par Tristan Harris, du label "Time Well Spent". 

Pour Tony Crabbe, "l’opposé du surmenage dans le monde actuel, c’est l’attention soutenue, focalisée: un total engagement dans les conversations et les activités qui sont réellement importantes pour nous. C’est prendre le temps de réfléchir, de flâner, de profiter de l’instant présent."

Et Tony Crabbe propose quatre aspects - qui sont aussi bien "des stratégies de lutte contre la perte d’attention liée au surmenage que des objectifs à part entière" - quatre aspects, donc, pour dépasser le stade du "je suis débordé(e)"

  • La maîtrise: "le surmenage est dû en grande partie à l’impression de perte de contrôle. Il s’agit de retrouver et conserver la maîtrise des événements et de son existence, en étant responsable, en faisant des choix et en posant des limites."
  • La vision: "ce n’est pas en abattant des montagnes de travail tous azimuts que l’on réussit le mieux mais en se focalisant sur des enjeux et sur des tâches importantes à réussir. La productivité n’est pas le meilleur allié. Mieux vaut chercher à produire un impact, à se démarquer."
  • L’engagement: "quand il mène au burn-out, le surmenage crée une sorte de désengagement vis-à-vis de ses proches, mais aussi des tâches et des valeurs qui sont habituellement importantes pour soi-même. Il s’agit de se reconnecter à son travail, en tirer du plaisir et de la satisfaction."
  • L’élan: "Le problème quand on est débordé, c’est qu’on voudrait bien s’en sortir, mais on est trop occupé pour trouver l’énergie et le temps indispensables à la manœuvre! La mission de ce livre est aussi d’aider à trouver l’élan, à donner l’impulsion nécessaire quand on pense avoir touché le fond et cesser d’être débordé."

"Plus jamais débordé(e) !" ou comment penser le travail et la vie quotidienne de manière différente, et ce afin de mieux s’épanouir, de vivre plus sereinement.

Données techniques: "Plus jamais débordé(e) !", Tony Crabbe, Pocket, 509 pages

Sources:

Mardi 2 mai 2017
Catégorie: Articles

Institut Ressources SPRL à finalité sociale © 2016