Vers une vie pleine de Sens, Le Virage, du Dr Wayne W. Dyer

Faites ce que vous aimez, ceci est la pierre angulaire de l'abondance dans votre vie, Wayne W. Dyer

"Et s’il existait une autre façon d’être qui ne soit pas basée sur notre “petit moi” et les choses matérielles ?" Le Virage, du Dr Wayne W Dyer, illustre comment et pourquoi nous devons passer de l’ambition au sens. Nous avons tous le choix de changer notre vie, nous avons tous le choix de passer de l’ambition au sens. Etes-vous prêts à prendre l’engagement de fonder votre vie sur le sens et la raison d’être plutôt que sur les exigences sans fin et les fausses promesses associées à l’ego ?

"Les Bushmen du désert de Kalahari parlent de deux sortes de "soif". Il y a la Grande soif et la Petite soif. La Petite soif revient à se désaltérer, tandis que la Grande soif, la plus grande de toutes, c'est la soif de sens... Ultimement, il n'y a qu'une seule chose qui rende les êtres humains profondément amers, c'est de s'imposer une vie sans signification... Il n'y a rien de mal à rechercher le bonheur... Mais pour le confort de l'âme...il existe quelque chose de plus grand que le bonheur ou le malheur, et c'est le sens. Car le sens transfigure tout... Lorsque ce que vous faite a un sens pour vous, il importe peu que vous soyez heureux ou malheureux. Car vous êtes serein - vous n'êtes pas seul en esprit - vous avez un sentiment d'appartenance." ( The Journey of Sir Laurens van der Post)

 

 

 

"Comme la citation le dit de manière éloquente, la Grande Soif, la plus grande de toutes, est la soif de sens," explique le Dr Wayne W. Dyer, avant de renchérir: "Le Virage est une invitation à explorer le moyen de s’éloigner d’une vie sans but, afin de se rapprocher du sens et de la raison d’être." Le Virage, c’est que qu’une personne doit effectuer afin de passer de l’ambition vers le sens."Au cours de ce glorieux voyage humain vers la stade adulte, chacun doit vivre des virages, des transitions." Lesquels ?

Votre corps n’est que la harpe de votre âme, et c’est à vous qu’il revient d’en tirer accord mélodieux ou sons désaccordés, Kahlil Gibran

"Le premier passage que nous franchissons tous consiste à passer du non-être à l’être ; de l’esprit à la forme ; de l’invisible au monde concret."

Tout malheur est attribuable à l'ego. Si vous pouviez répudier l'ego et le brûler en l'ignorant vous pourriez vous sentir libre, Ramana Maharshi

Le deuxiéme passage. "L’étape suivante consiste à quitter l’ambition" qui est "l’étape durant laquelle nous acceptons un ego qui se situe à l’opposé du lieu de l’esprit d’où nous venons." Ici, l’ego représente le faux moi.

Sans aucune préparation, ils s'embarquent pour la deuxième moitié de la vie. Ou peut-être existe-t-il des écoles pour les gens de 40 ans qui les préparent aux nécessités des années à venir comme les écoles ordinaires permettent aux jeunes gens d'acquérir une connaissance du monde ? Non ! Sans absolument aucune préparation, nous entrons dans l'après-midi de la vie ; pire encore, nous le faisons en étant faussement persuadés que les vérités et les idéaux qui nous avaient accompagnés jusqu'ici seraient encore utiles. Mais nous ne pouvons pas vivre l'après-midi de la vie en suivant le programme du matin ; car ce qui était grand le matin sera petit le soir et ce qui était vrai sera devenu un mensonge, Carl Gustav Jung

Le troisième passage. "Nous apprenons à dompter l’ego en nous dirigeant vers une vie pleine de sens et de raison d’être, guidés par la source de notre être."

La fin est l’endroit d’où nous partons. Nous n’aurons de cesse d’explorer. Et la fin de toutes nos explorations. Sera d’arriver à l’endroit d’où nous sommes partis. Et de connaitre le lieu pour la première fois, T.S Eliot, Four quartets

Le quatrième passage. C’est l’abandon du faux moi, "pour entreprendre le retour à la Source. Nous adoptons un tout autre mode de vie basé sur un nouvel ensemble de directives. Le sens définit dorénavant tous les moments de notre existence (...) Réaliser une vie pleine de sens en consacrant notre ambition à l’épanouissement de notre moi authentique."

 

"Pratiquer les quatre vertus cardinales - Le respect à l’égard de tout ce qui est vivant La sincérité naturelle: l’honnêteté dans notre vie quotidienne. "Soyez vous-même et dites ce que vous pensez, parce que ceux que cela intéresse n’en seront pas dérangés, et ceux que cela dérange ne sont pas intéressés," (Dr Seuss) ; La douceur: la gentillesse et la considération pour les autres ; L’appui: qui se manifeste en aidant les autres, sans rien attendre en retour, ni récompense, ni même un merci - et effectuer les virages vers l’humilité, la confiance et le lâcher-prise nous semble naturel, parce que nous rejoignons enfin notre nature originelle. Une vie pleine de sens n’est en fait qu’un simple changement de notre façon de penser."

Ce que nous pensons détermine ce qui nous arrivera, si nous voulons changer nos vies, nous devons élargir notre esprit, Wayne W. Dyer

Pour aller plus loin:

Article rédigé par McGulfin / Fabien Salliou

Jeudi 14 juillet 2016
Catégorie: Articles

Institut Ressources SPRL à finalité sociale © 2016