Itinéraire d'un suicidaire qui a bien tourné....

When you are in the middle of the hell you have only one thing to remember :

Keep on walking !

Quand tu es au milieu de l'enfer, souviens- toi d'une chose:

Continues à marcher !

Bill O'Hanlon

Oui est ce ?

Quel guitariste, auteur des textes de ses chansons, pourrait vous aider à écrire le livre que vous rêvez d'écrire depuis si longtemps? Ou à découvrir une vie meilleure? Ou à devenir un conférencier international, même si vous êtes paresseux, excentrique, perfectionniste ou anxieux?
 

Un indice: vous pouvez pour cela lire l'un de ses 28 livres - traduits en 16 langues -, acheter l'un de ses e-books ou CD audio, ou si vous le préférez, réaliser un téléchargement sur le site ad hoc? Notre homme est donc un homme moderne, un homme d'affaires...
 

Deuxième indice: c'est un conteur à 1 'humour décapant, au style clair et accessible et à l'enthousiasme communicatif qui font de ses séminaires de joyeux moments d'apprentissage.
 

Troisième indice: vous pouvez - plus sérieusement - aussi avoir recours à lui pour vous former en thérapie brève, en hypnose ou thérapie orientée solution, ou pour dynamiser les équipes de votre entreprise.. .Vous savez maintenant que cet homme est, lui aussi et à sa façon, un homme hors du commun. Toute ressemblance avec une personne existante ou ayant existé n'est pas fortuite... Oui, c'est un éricksonien, disons « moderne». . .
 

Quatrième indice: il a lancé les concepts de thérapie du possible et de thérapie inclusive et tenté d'intégrer la spiritualité dans la thérapie... Il a présenté tout cela près de deux mille fois et ce sur les cinq continents et dans de nombreux médias. Et son travail a été honoré de très nombreuses distinctions. Oui, vous l'avez trouvé, c'est bien sûr de Bill O'Hanlon dont nous parlons!

Quelques anecdotes...

Nous pourrions parler de lui en termes académiques, présentant
« l'homme, sa vie, son œuvre »... Ennuyeux. Nous avons choisi de vous rapporter ici quelques anecdotes rapportées par quelques un de ses amis belges. En effet, cela fait plus de dix ans que nous l'invitons en Belgique à l'initiative et avec la complicité de nos amis de Ressources, une association belge très active de longue date dans la formation en PNL. Bill eut aussi la gentillesse de préfacer notre premier livre «Thérapies brèves: principes et outils pratiques », de façon aussi élogieuse qu'amicale...

Bill raconte à qui veut l'entendre dans ses séminaires qu'à l'âge de 19 ans, il a consulté Milton Erickson pour un état dépressif et avec des intentions suicidaires. Allez savoir pourquoi, il était vêtu, ce jour-là, d'un costume blanc. Au cours de la consultation, il Jit savoir à Erickson qu'il n'avait pas d'argent pour payer sa thérapie et Erickson lui proposa de la lui payer en travaillant dans son jardin. Et voilà notre Bill, un genou en terre, en train d'arracher les mauvaises herbes, en costume blanc...

Surréaliste, comme le fut la suite de son histoire. La vie de Bill commençait mal: comme il le dit dans la préface de notre livre« Si une pierre a été déposée sur une plante en croissance, elle va gêner cette croissance et sa vie. La Thérapie brève consiste à enlever cette pierre de la vie des gens afin qu'ils puissent grandir ».

Et cet amateur incorrigible de spaghetti bolognaise se formera d'abord à la thérapie éricksonienne, collaborant avec Jeffrey Zeig au sein de la Milton Erickson Foundation de Phoenix, Arizona. La famille de Milton Erickson et lui finirent par se brouiller, chaque partie ayant sa version sur la nature de cette brouille. Ceci dit, Bill compte parmi ses nombreuses publications «Thérapies hors du commun: l'œuvre clinique complète du Docteur Milton Erickson» (ainsi traduit chez Satas).
 
Ensuite il se rapprocha pendant quelques années de l'Ecole de Milwaulkee, Steve de Shazer et Imsoo Kim Berg. Ceux-ci vécurent de nombreuses ruptures avec leurs partenaires professionnels, dont Bill. Rares furent ceux qui, comme Luc Isebaert, purent poursuivre une relation féconde avec ce couple si créatif. L'empreinte laissée chez Bill par ces contacts se traduisit par de nombreux séminaires et livres d'orientation solutionniste. Bill créera ultérieurement la thérapie du possible, subtil mélange de thérapie orientée solution et de thérapie éricksonienne, avec une grande variété et une grande richesse sur le plan technique.

Un très beau cadeau....

C'est dans une conférence de PNL à Denver qu'Anne Pierard le rencontra, début d'une longue amitié et toute aussi longue collaboration professionnelle. Anne raconte avoir reçu de Bill une très belle histoire qu'elle considère encore aujourd 'hui comme un très beau cadeau.

Un samedi matin, un agent immobilier avait donné rendez-vous à la même heure à deux acheteurs potentiels devant une très belle maison. Tout en traversant le petit jardin devant la maison, ces deux personnes se regardent en chiens de faïence, chacun se demandant ce que l'autre vient
faire là et bien sûr, ils ne se parlent pas durant toute la visite du rez-de¬chaussée. L'agent immobilier les amène alors au premier étage où ils commencent à se regarder et même à se parler: « Tiens, vous aussi vous cherchez une maison? Quefaites vous comme boulot? Où habitez-vous actuellement? Etc. Au second étage, pendant que l'agent leur fait visiter les chambres, la conversation s'anime, une certaine connivence apparaît
... L'agent leur indique une trappe d'où il déroule un escalier escamotable en leur signalant qu'il permet d'accéder à un grenier. Il ajoute: « Seriez vous assez aimables pour monter sans moi, je ne vois pas ce que je pourrais vous dire de plus que ce que vous verrez. »Arrivés dans le grenier, nos compères découvrent qu'ils se connaissaient depuis toujours. Ils passent un long, très long moment au grenier à se retrouver. L'agent immobilier s'impatiente au bout d'un moment et leur demande si tout va bien. Et ils répondent que tout va bien, qu'ils vont descendre. Une
fois revenus au second étage, il y a cette intimité entre eux, cette connivence. Au premier, ils échangent quelques informations sur qui ils
sont. ce qu 'ils font... Puis ils arrivent au rez-de-chaussée et l'ambiance se refroidit davantage, ils se regardent à nouveau en chiens de faïence, ne disent plus un mot, traversent le petit jardin dans l'autre sens et repartent chacun de leur coté.

Et Bill d'ajouter « N'oublie jamais le grenier ». Anne pense qu'un cadeau, ça se transmet. C'est pourquoi - avec sa permission - je vous la raconte aujourd'hui.. .

Un ami, un homme....

Bill a, comme chacun de nous, eu tant d'occasions de faire des erreurs dans sa vie. Et quand il en parle, avec très peu d'Ego, il reconnaît très spontanément
« avoir merdé », « ne pas s'être raté». . .là où d'autres se justifieraient. Un ami précieux qui vit intensément pour lui-même ce qu'il appelle dans ses livres et séminaires l'inclusion. Il peut être brillant, moins par sa perfection que par son humanité, sa candeur, sa simplicité, peut-être son innocence très rafraîchissante. D'autres « stars» de notre mouvance sont eux aussi brillants mais regorgent d'Ego: on peut avoir envie de les avoir sur un podium, de les écouter, de les applaudir. Mais beaucoup moins envie de partager avec eux un spaghetti bolognaise. . .

L'histoire d'un suicidaire qui a plutôt bien tourné. . ..

Docteur Yves Doutrelugne

Espace du possible, 29, Le Torieu,

B - 7521 Tournai

www.espace-du-possible.org

Yves Doutrelugne est médecin, formateur et chargé de conférence à l'Université de Lille II et à l'Université Libre de Bruxelles.

Il est co-auteur du livre "Thérapies brèves : principes et outils pratiques" (Masson ; Collection Pratiques en psychothérapie, 2005 - 2008)  et de  "Thérapie brèves : situations cliniques", à paraître en janvier 2009 dans la même collection.

Vendredi 13 février 2009
Catégorie: Articles

Institut Ressources SPRL à finalité sociale © 2016