Le processus de guérison, par Robert Dilts

En attendant le séminaire " Le Symptôme comme un Voyage vers la Santé et la Vie en Conscience ", Robert Dilts, du 14 au 16 novembre 2014. Pour plus d'infos, cliquez ici !
 
La guérison implique toute interaction qui stimule les processus naturels de récupération et de régénération dans le corps, le mental ou l’esprit. La guérison physique, par exemple, implique de reconnecter le corps avec ses propres mécanismes de « feedback » internes. En fait, le terme anglais « heal » (guérir) vient d’un terme de l’anglais ancien qui est également la racine du mot « whole » (entier). Par conséquent les mots « healing » (guérison) et « wholeness » (intégralité) sont intimement interconnectés.
Bien que la guérison utilise les propres processus internes auto-organisants de notre corps, elle entre souvent en interaction avec d’autres processus pour activer ou déclencher les réponses nécessaires. Du point de vue de la PNL Systémique, le processus de guérison est fondé sur trois éléments de base : 
1- Une intention
2- Une relation
3- Un rituel
La guérison commence, bien sûr, par “l’intention” de guérir. Avec cette intention, même la méthode et les outils les plus primitifs peuvent produire une guérison. Sans elle, même la plus sophistiquée des techniques ou des outils peuvent échouer. L'intention de guérir est le plus concrètement exprimée  dans la relation entre les personnes impliquées dans le contexte de la guérison. La profondeur et l’intensité requises par cette relation sont liées au niveau où la guérison est destinée. Par exemple, la guérison au niveau du corps ou des comportements demande moins d’intensité et de profondeur de relation que la guérison de l’esprit. La guérison au niveau du corps ou du comportement, requiert moins d'intensité et de profondeur de la relation que la guérison du  mental. Une guérison qui implique le système de croyances de la personne, son identité ou son esprit met encore plus l’accent sur la qualité de la relation.
L’intention de guérir et la relation qui la soutient se manifestent au travers d’une forme de rituel. De nombreux de différents types de rituels  peuvent être efficaces. L’histoire de l’humanité est pleine d’une variété de rituels de guérison qui sont efficaces à leur manière.
Le facteur le plus important dans le succès du rituel semble être son degré de congruence avec le niveau de l'intention et de la relation qu'il soutient.
Quand ces trois éléments sont alignés, la structure profonde derrière la guérison peut être activée et la guérison se produit d’une façon naturelle et auto-organisée. Alors que les techniques et les outils externes peuvent être utilisés mécaniquement pour produire ou aider le processus de guérison, la source de la guérison se trouve au sein même du système de l’individu.
Premièrement et avant tout, l’intention de guérir. Il y a une différence entre avoir l’intention de guérir et avoir comme objectif de guérir. Vous pouvez « échouer » dans l’atteinte d’un objectif, mais pas dans celle  d’une intention supérieure. L’intention est un processus continu. Il s’agit plus d’une invitation que d’un objectif.
Deuxièmement, pour que cette intention commence à se manifester, elle a besoin d’une relation. Par exemple, dans le processus de guérison spirituelle en PNL (Dilts et McDonald, 1997), “l’explorateur” a besoin d’une relation avec son “ange gardien”. “L’ange gardien” a une intention de guérir plutôt que de se focaliser sur un résultat spécifique. La qualité de la relation détermine le degré au niveau duquel cette guérison peut se manifester.
Le troisième volet est un rituel. Un rituel comprend une série d’actions qui symbolisent ou expriment l’intention ou la relation. En commençant par une intention de guérir, vous entrez dans une relation de soutien, et vous la lancez en action par le rituel.
PNL et Santé
Le Dictionnaire Webster définit la santé comme, “la condition d’être sain de corps et d’esprit, particulièrement, l’état d’être sans maladie ou douleur physique”. Ce terme vient de l’anglais ancien hal, qui veut dire “whole” (entier). Et, en fait, le mot “wholeness” (entièreté) est souvent employé comme traduction du mot “health” (santé). Dans les traductions anglaises de la Bible, par exemple, le terme “made whole” (fait entier) est utilisé dans le sens de “was healed” (était guéri). L’implication étant que “santé” à avoir avec le fait d’atteindre une espèce d’harmonie et d’intégration d’un état d’être entier.
La science de la médecine moderne a fourni d'énormes apports pour comprendre les mécanismes physiques de la santé et de la maladie. Cependant, les facteurs physiques ne sont qu’une seule part du processus de guérison totale.  Tout au long de l'histoire de la recherche médicale, les facteurs psychologiques, tels que ceux soulignant l’effet placebo, ont été démontrés comme étant aussi puissants que de nombreux médicaments menant à la guérison et au contrôle de la maladie. Beaucoup de problèmes majeurs de la santé tels que les ulcères, les maladies cardiaques et même le cancer ont été liés aux effets de stress psychologique.  De plus, lorsque vous regardez au-delà de la guérison des maladies  et allez vers l’augmentation  de la longévité et de  la santé, les processus psychologiques jouent un rôle toujours plus important.
La vision fondamentale de la PNL systémique à l'égard de la maladie est que tous les symptômes, physiques et mentaux, sont une sorte de communication, ayant trait habituellement  à un déséquilibre ou à une incohérence se situant
 dans le système d'une personne. Si la communication est validée et traitée adéquatement, le symptôme sera en mesure de s'auto-corriger naturellement. Un symptôme physique (tel qu’une douleur, une tumeur, une réponse auto-immune inappropriée, etc.) pourrait être la communication de quelque chose d’aussi mécanique que les lacunes d’ordre alimentaire et d’exercices physiques, ou pourrait également être la communication de quelque chose comme la nécessité d'un changement dans l’environnement d'une personne, dans ses relations, son niveau de stress, ou peut-être même le reflet d’un certain type de crise «spirituelle». La PNL cherche à identifier les différentes communications ou les intentions positives de la maladie pour aider la personne à y répondre de manière appropriée.
En PNL Systémique, la santé est considérée comme le processus qui maintient l'harmonie entre le corps et le mental, et aussi entre nous et les systèmes plus vastes dont nous faisons partie. Elle reconnaît l'écologie totale dans laquelle vit la personne. Un changement dans n'importe quelle partie de cette écologie totale - corps, mental, système familial, système environnemental etc - nécessite l'ajustement des autres parties afin de rester équilibré et aligné. Différents types de changements dans les différentes parties de cette écologie totale exigent une gamme d'outils et de compétences qui permettent à la personne de répondre de manière adéquate. Les techniques en PNL telles que la visualisation, l’établissement d’objectifs bien formés, le recadrage et le travail avec des croyances limitantes ou conflictuelles constituent  autant de moyens  puissants et efficaces qui aident les gens à traiter les co-facteurs psychologiques qui peuvent tout aussi bien contribuer à générer des problèmes physiques qu’ à soutenir un état de santé et de vitalité.
Par conséquent, les applications de la PNL à la santé et au bien-être reposent sur le développement d'outils et de compétences nécessaires pour promouvoir la santé physique et mentale. Cela implique d'apprendre à gérer les comportements, les capacités, les croyances et les valeurs afin de créer l'alignement et l'équilibre à la fois mentalement et physiquement. En plus des nombreuses techniques de thérapie qui sont une partie bien connue de la PNL, il existe également une variété d'applications qui aident les gens à atteindre et à maintenir la santé physique.
La PNL fournit des outils et des stratégies fondamentales qui aident à libérer et à maintenir les capacités d'auto-guérison naturelles disponibles aux gens, à la fois mentalement et physiquement. L'approche de la PNL par rapport à la santé aborde les questions relatives à
1) la Motivation (vouloir) – croire que les objectifs sont réalisables et utiles, 2) les Moyens (savoir comment) -  la connaissance des étapes physiques et mentales nécessaires pour atteindre les objectifs désirés ; 3) l’Occasion (saisir la chance de) - traiter efficacement les interférences et la résistance.
 
Références :
Beliefs : Pathways to Health and Well-Being ; Ilts. R, Hallbom, T and Smith S, 1990
Strategies of Genius, Volume III ; Dilts, R,  1995
Tools of the Spirit; Dilts, R and McDonald, R, 1997
Mardi 14 octobre 2014
Catégorie: Articles

Institut Ressources SPRL à finalité sociale © 2016